Pour la fin des cages

(Deutsche Version unten)

Demandez aux députés européens belges de soutenir la fin de l’utilisation des cages dans l’industrie européenne de l’élevage.

Envoyez un courrier aux députés belges francoophones suivants et demandez-leur poliment de voter POUR l’abolition des cages non respectueuses des animaux lors du vote du jeudi 10 juin 2021 au Parlement européen.

Au bas de la liste, avec leurs adresses de courriel, vous trouverez une lettre type que vous pouvez copier et adapter si vous le souhaitez.

Nous vous remercions vivement pour votre action positive en faveur des animaux.

Nous aimerions voir disparaître l’ensemble du secteur de l’élevage et de l’industrie de la viande, et considérons que l’abolition des cages est une étape nécessaire pour rendre plus supportable le quotidien de millions d’animaux de ferme européens. Merci beaucoup !

Les députés belges francophones :

Maria ARENA: maria.arena@europarl.europa.eu

Marc BOTENGA: marc.botenga@europarl.europa.eu

Saskia BRICMONT: saskia.bricmont@europarl.europa.eu

Olivier CHASTEL: olivier.chastel@europarl.europa.eu

Philippe LAMBERTS: philippe.lamberts@europarl.europa.eu

Benoît LUTGEN: benoit.lutgen@europarl.europa.eu

Frédérique RIES: frederique.ries@europarl.europa.eu

Marc TARABELLA: marc.tarabella@europarl.europa.eu

Lettre type:

S’il vous plaît #EndTheCageAge

Cher membre du Parlement européen,

Des centaines de millions d’animaux en Europe souffrent dans des cages. Ils ne peuvent pas se déplacer. Ils n’ont aucun contrôle sur leur propre vie. Cette situation est extrêmement cruelle, immensément dépassée et totalement inutile.

1,4 million de personnes soutiennent l’initiative citoyenne européenne « End The Cage Age » pour libérer les animaux de ces horribles cages. C’est maintenant au Parlement européen de suivre le mouvement.

Cette semaine, le jeudi 10 juin, vous voterez sur la proposition de résolution du Parlement européen intitulée « Initiative citoyenne européenne : Mettre fin à l’âge de la cage.”

La commission de l’agriculture et du développement rural (AGRI) du Parlement européen a déjà voté en faveur de l’élimination progressive de cette pratique cruelle.

Nous vous demandons maintenant de mettre fin à l’ère de la cage et de soutenir l’interdiction de l’élevage en cage dans l’UE.

Aidez-nous à libérer des millions de porcs, poulets, lapins, canards, oies, cailles et veaux de leurs cages.

Maintenant. Et pour de bon.

Nous comptons sur votre soutien.

Bien à vous,

-Nom-

-Pays-

DE Version:

Fordern Sie die belgischen Europaabgeordneten auf, sich für ein Ende der Käfighaltung in der europäischen Nutztierhaltung einzusetzen.

Schicken Sie eine Mail an den deutschsprachigen belgischen Europaabgeordnete und bitten Sie ihm höflich, bei der Abstimmung am Donnerstag, den 10. Juni 2021 im Europäischen Parlament FÜR die Abschaffung der tierunfreundlichen Käfige zu stimmen.

Unten die E-Mail-Adresse finden Sie einen Musterbrief, den Sie kopieren und anpassen können, wenn Sie möchten.

Wir danken Ihnen sehr für Ihre positive Aktion für die Tiere.

Wir möchten, dass die gesamte Vieh- und Fleischindustrie verschwindet, und halten die Abschaffung der Käfige für einen notwendigen Schritt, um das tägliche Leben von Millionen europäischer Nutztiere erträglicher zu machen. Herzlichen Dank!

Deutschsprachige belgische Europaabgeordnete:

Pascal ARIMONT: pascal.arimont@europarl.europa.eu

Musterbrief/E-mailbericht

Bitte #EndTheCageAge

Sehr geehrtes Mitglied des Europäischen Parlaments,

Hunderte von Millionen Tieren in Europa leiden in Käfigen. Sie können sich nicht bewegen. Sie haben keine Kontrolle über ihr eigenes Leben. Das ist extrem grausam, immens unzeitgemäß und völlig unnötig.

1,4 Millionen Menschen unterstützen die Europäische Bürgerinitiative End The Cage Age, um Tiere aus diesen schrecklichen Käfigen zu befreien. Jetzt liegt es am Europäischen Parlament, dem Beispiel zu folgen.

Diese Woche, am Donnerstag, den 10. Juni, werden Sie über den Entschließungsantrag der Europäischen Bürgerinitiative abstimmen: Das Käfigzeitalter beenden.

Der Ausschuss für Landwirtschaft und ländliche Entwicklung (AGRI) des Europäischen Parlaments hat sich bereits für die Abschaffung dieser grausamen Praxis ausgesprochen.

Jetzt rufen wir Sie auf, #EndTheCageAge zu unterstützen und sich für ein Verbot der Käfighaltung in der EU einzusetzen.

Helfen Sie uns, Millionen von Schweinen, Hühnern, Kaninchen, Enten, Gänsen, Wachteln und Kälbern aus ihren Käfigen zu befreien.

Jetzt. Und für immer.

Wir zählen auf Ihre Unterstützung.

Mit freundlichen Grüßen,

-Name-

-Land-

Journée mondiale de l’environnement

La journée mondiale de l’environnement ? Certes.

Par contre, la protection de l’environnement ne doit pas se contenter de regarder les choses par les yeux des humains. Il ne s’agit pas seulement de faire des belles statistiques ou de trier les déchets de manière ordonnée.

Listes rouges

Que se passerait-il si nous examinions les problèmes environnementaux du point de vue d’autres espèces ? Vous voyez votre espace vital se réduire de jour en jour, vous ne trouvez plus de nourriture, vous êtes empoisonné, votre progéniture et les membres de votre famille s’éteignent, jusqu’à ce que vous soyez … le dernier de votre propre espèce ….

Les quatre espèces animales sur la photo (le lièvre, la bécassine des marais, le vanneau huppé et le martre des pins) sont gravement menacées en Belgique. Et en réalité la liste des plantes et des animaux en voie d’extinction chez nous est hallucinante. Les dernières « listes rouges » officielles datent d’environ 2014, et nous pouvons supposer que la réalité est bien plus triste que ce qu’indiquent ces listes bureaucratiques gouvernementales.

Lamentable

L’environnement est dans un état lamentable à cause d’une politique environnementale où les intérêts financiers à court terme priment sur la protection du cadre de vie :

  • de plus en plus de substances nocives dans l’environnement et dans notre corps
  • plus de poison et plus de déchets
  • l’épuisement des ressources naturelles
  • la disparition d’espèces végétales et animales
  • l’augmentation de la pollution sonore

Autrement et bien meilleur

On peut faire autrement !

Renversons cette tendance !

DierAnimal souhaite une politique qui prenne comme point de départ la garantie d’un environnement sain pour les humains, les animaux et les plantes.

Rejoignez DierAnimal et le mouvement international croissant des partis animalistes.

#dieranimal #belgique #environnement #animaux #journeemondialedelenvironnement #animalpolitics #teamplanet

Du respect pour les arbres

Nos poumons

Les arbres sont nos poumons. Les arbres sont des êtres vivants qui méritent le respect. Une augmentation drastique du nombre d’arbres sur la planète est unanimement identifiée comme une mesure essentielle pour faire face à la crise climatique.

Alors, que se passe-t-il dans ce pays ? Que font nos politiciens ? Ces deux dernières années, comme s’il s’agissait d’un plan diabolique, un nombre extraordinaire d’arbres ont été impitoyablement abattus dans tout le pays. Et ce n’est pas fini.

Que la décision de la commune de Schaerbeek d’abattre les 108 platanes de l’emblématique avenue Louis Bertrand soit un symbole du mépris que nos politiciens actuels ont pour les arbres, pour la vie et pour la nature.

Réduction de 30 %

Selon les plans du Collège communal, une coalition entre la liste du Bourgmestre (le parti Défi) et les pseudo-écologistes d’Ecolo et Groen, les 108 platanes actuels seront remplacés par … 78 autres arbres à haut tronc.

Il ne faut même pas disposer d’un attachement affectif aux arbres pour comprendre que cela équivaut à une réduction du nombre d’arbres de près de 30 % !
Incroyable, une telle politique dans la capitale de l’Europe à l’heure de la crise climatique !

Créativité

La rumeur veut que l’abattage des arbres s’inscrive dans le cadre d’un « réaménagement des espaces publics », au motif qu’il s’agirait de faire place à une piste cyclable. Et ce, dans une avenue qui offre beaucoup d’espace avec ses 4 bandes de stationnement et son large terre-plein.
Nous n’en voulons pas de cette gestion écologiste conceptuelle. Les arbres ne sont pas du mobilier urbain.
Nous sommes convaincus qu’avec un peu de créativité, il est possible d’élaborer un plan permettant de protéger les arbres et de créer une piste cyclable sûre.

Nos revendications

DierAnimal souhaite que les villes et les communes augmentent considérablement le nombre d’arbres et d’espaces verts sur leurs territoires.
DierAnimal souhaite que l’abattage des arbres soit interdit et que, en cas d’extrême nécessité, la priorité soit donnée au déplacement des arbres plutôt qu’à leur abattage.
Les arbres, tout comme les humains et les animaux, ont également le droit d’être soignés. Un arbre malade ne doit pas être automatiquement condamné à mort.

Que pouvez-vous faire ?

Vous pouvez déposer une plainte auprès de la commune de Schaerbeek jusqu’au 10 juin au plus tard.
Envoyez une plainte écrite et polie au Collège des Bourgmestre et Echevins de Schaerbeek, à l’adresse e-mail mpp@schaerbeek.be. Vous pouvez également envoyer votre plainte par courrier classique au Collège des Bourgmestre et Echevins, Hôtel Communal de Schaerbeek, bureau 2.08, Département Urbanisme et Environnement, place Colignon, 1030 Schaerbeek.

Voulez-vous aussi une politique de la nature avec un réel respect de la vie ? Rejoignez DierAnimal.

#dieranimal #partipolitique #belgique #animaux #humains #arbres

Une fin aux calèches

Le titre bien connu « Bruges la morte », d’après le roman du XIXe siècle de Georges Rodenbach du même nom, a reçu un arrière-goût amer en 2021.

Folklore peu respectueux

Le cheval Tinka, âgé de 17 ans, est mort samedi 27/05/2021 à Bruges alors qu’il tirait une calèche avec des touristes dans le centre ville de Bruges. Tous, M. Wentein, président de la fédération équestre flamande ( !!!) en tête, ont exprimé leur étonnement : « Comment est-ce possible ? ».
Les pompiers ont rapidement placé une tente autour de l’animal, afin de cacher le cheval mort aux citoyens et aux touristes.

Ne serait-il pas temps pour Bruges d’entrer réellement dans le XXIe siècle et d’abolir ce folklore peu respectueux des animaux ? Cela s’applique également à notre capitale Bruxelles.
D’autres villes touristiques ont déjà montré l’exemple, comme Gand en 2020, Amterdam et Rome.

Donner le bon exemple

Qu’attend le conseil municipal de Bruges pour mettre fin une fois pour toutes à cette exploitation des chevaux ? Nos agglomérations urbaines très fréquentées ne sont pas des environnements plus adaptés aux chevaux que les fêtes foraines. Le stress, une surface trop dure, les gaz d’échappement, les klaxons, le bruit, la circulation intense …

Interdiction légale

Partout dans le monde, on invente des excuses pour faire travailler les animaux de manière extraordinaire afin de gagner de l’argent auprès des touristes. De New York à Seville en passant par Santorin, les pyramides égyptiennes ou les pièges à touristes partout en Thaïlande : chevaux, ânes, chameaux et éléphants peinent dans des conditions misérables sous le joug des touristes (paresseux). Parfois jusqu’à ce qu’ils soient totalement épuisés.
Et lorsque l’industrie touristique s’arrête, les animaux sont souvent abandonnés à leur sort. Parce qu’ils « ne rapportent plus rien ».

La situation n’est peut-être pas aussi grave dans notre pays, mais nos villes devraient au moins donner le bon exemple.

DierAnimal veut une interdiction légale de l’utilisation d’animaux comme attractions dans l’industrie touristique.

Que pouvez-vous faire ?

Écrivez un courriel poli à la mairie de Bruges, à l’attention du collège du bourgmestre et des échevins, et demandez-leur d’abolir au plus vite les calèches dans la ville.

Le Bourgmestre Dirk De fauw: burgemeester@brugge.be

L’Échevin du tourisme Philip Pierins: schepen.pierins@brugge.be

L’Échevin du bien-être animal Matthijs Goderis: schepen.goderis@brugge.be


Rejoignez notre mouvement et devenez membre de DierAnimal.

#dieranimal #partipolitique #animaux #humains #planete #stopcaleches

Parti politique et ONG

Les parlements

Un parti politique pour les animaux a un rôle différent de celui d’une ONG travaillant pour les animaux.
Un parti politique s’efforce de changer la législation et d’influencer les décisions économiques et politiques en participant aux élections pour obtenir des représentants dans tous les parlements du pays, ainsi qu’au Parlement européen.

Un concurrent

Un parti politique pour les animaux défie les politiciens sur leur propre terrain. Parce qu’en tant qu’ONG, les politiciens peuvent tout simplement vous ignorer. C’est souvent le cas lorsque, après une promesse initiale, les politiciens classiques envoient leur chat au sens figuré aux rendez-vous avec des ONG. C’est totalement différent lorsqu’un parti traditionnel voit soudain apparaître un concurrent sur son propre terrain, où l’enjeu est de gagner des sièges et d’avoir une représentation politique.

Le parti politique fournit un programme cohérent, recrute des membres et des sympathisants et développe progressivement des activités locales dans lesquelles l’action positive, la coopération, l’éducation et l’évolution de la conscience jouent un rôle majeur. Un parti politique peut également soutenir ouvertement les ONG en étant présent à leurs manifestations.

Les actions

Certaines ONG mènent des actions de rue, organisent des manifestations et des actions sur les médias sociaux afin d’ouvrir les yeux des gens sur une question sociétale ou une injustice profonde. D’autres ONG, souvent plus discrètes, s’investissent à aider et à soutenir directement et concrètement les individus humains et non humains sur le terrain, là où les autorités officielles ou les entreprises privées sont loin d’agir.

Une vague large

D’une certaine manière, les ONG et les partis politiques actifs sur les questions animales, humaines et planétaires forment une vague sociale à multipless têtes qui ne cesse de s’étendre. Cette large vague, dont les nombreux maillons apportent chacun leur pierre à l’édifice d’un monde sans exploitation et sans souffrances inutiles pour les animaux, les humains et la planète, bénéficie grandement lorsqu’ils travaillent ensemble du mieux possible tout en respectant l’individualité de chacun.e.

Altruistes

Et cette synergie est la réalité quotidienne de nombre de nos dirigeants, membres et sympathisants du parti. Ils partagent souvent leur temps libre et leur énergie entre le travail politique et le travail pour une ONG.
Nous ne saurons jamais remercier jamais assez toutes ces personnes altruistes pour le soutien qu’elles apportent au travail politique de DierAnimal et aux ONG, jour après jour.

Que pouvez-vous faire ?

Rejoignez DierAnimal et devenez active/actif dans votre région.

Rejoignez une ONG qui fait une différence positive pour les animaux, les personnes et la planète grâce à des initiatives concrètes.

#dieranimal #partipolitique #animalpolitics #belgique #europe #monde #animaux #humains #planete

Crédits photo: Louvain, Journée mondiale des animaux de laboratoire, le 24/04/2021. Manifestation devant l’Université Catholique de Louvain. Un grand merci à Jilke Tielemans @jilketielemans

On avance

En connexion

Bien que nous soyons un parti politique belge, il est fort important d’adopter le reflexe de regarder plus loin, de regarder autour de nous. Nous agissons en connexion avec les pays qui nous entourent. Partout, il y a des personnes bienveillantes qui œuvrent comme nous politiquement pour les droits et les conditions des animaux.

Il faut donc se nourrir du savoir faire et de l’expérience existants, ne pas nécessairement vouloir inventer tout si des bonnes pratiques et exemples existent déjà autre part.

D’ailleurs, les politiciens des partis classiques ne regardent souvent pas plus loin que la taille de leur propre nez.

Allons par exemple jeter un coup d’œil aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Des avancées considérables

De bonnes nouvelles pour les animaux dans l’industrie de l’élevage aux Pays-Bas et au Royaume-Uni ! Lisez tout et regardez la députée néerlandaise Esther Ouwehand célébrer les « grandes étapes vers la fin de l’élevage ». – avec des sous-titres en 13 langues.

Suivez le lien:

https://www.partyfortheanimals.com/fr/historic-breakthroughs-in-legal-protection-of-animals-in-the-netherlands-and-united-kingdom?lang=fr

Qu’y a-t-il à célébrer ?

  • Fini la coupe de la queue des porcelets.
  • protection contre les incendies d’étables & plus encore aux Pays-Bas ;
  • L’interdiction d’exporter des animaux vivants,
  • reconnaissance des animaux en tant qu' »êtres sensibles », etc. au Royaume-Uni.
  • Tout cela est inscrit dans la loi grâce au Partij voor de Dieren, au Animal Welfare Party et à tous ceux qui travaillent depuis des années pour que cela arrive.

Que pouvez-vous faire ?

Vous voulez aussi contribuer à changer le monde grâce à de meilleures lois ?
Rejoignez notre mouvement : https://www.partyfortheanimals.com/international-movement
En Belgique, mettez-vous du coté de DierAnimal.

Vous habitez un pays sans parti politique animaliste ? Fondez votre parti !
#dieranimal #animalpolitics #teamplanet

Sauvons les océans

Saviez-vous que l’oxygène contenu dans trois respirations sur cinq provient des mers et des océans ?

Résidence d’animaux

Grâce au plancton présent dans l’océan, cette énorme masse d’eau produit plus d’oxygène et fixe plus de CO2 que toutes les forêts et tous les bois du monde réunis.

Les mers et les océans abritent d’innombrables animaux, des minuscules polypes jusqu’aux dauphins et baleines géantes.

Un lien indispensable

L’état des océans est critique. Ils sont pollués par les plastiques et les stocks de poissons ont été dramatiquement réduits par la surpêche. Des dizaines de milliers de dauphins, requins, tortues de mer et autres animaux marins meurent parce qu’ils se prennent dans les filets de pêche et se noient.

Les mers et les océans constituent le lien le plus essentiel dans le tissu de la vie sur cette planète.

Nos points de vue

  • DierAnimal souhaite que le gouvernement se mette activement à la protection des mers et des océans.
  • DierAnimal s’oppose à l’exploitation minière en eaux profondes, dont des entreprises belges (*) sont également coupables.
  • DierAnimal souhaite que la pêche industrielle à grande échelle au moyen de chaluts et les techniques de pêche destructrices telles que la pêche par impulsion électrique soient immédiatement interdites et abandonnées.
  • DierAnimal désapprouve la politique de pêche européenne destructrice.
  • DierAnimal souhaite une transition rapide vers un régime végétal généralisé.

Que pouvez-vous faire ?

  • Supprimez le poisson de votre menu et, mieux encore, go vegan, devenez végétalien.
  • Regardez le documentaire SeaSpiracy sur Netflix avec vos amis et votre famille.
  • Rejoignez le mouvement international en plein essor des partis animalistes pour mettre fin à la dégradation des mers et des océans.

(*) La société belge GSR (Global Sea Mineral Resources) effectue des tests avec une excavatrice sous-marine de 25 tonnes. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un projet d’exploitation minière en eaux profondes dans l’océan Pacifique. Au total, un demi-million de kilomètres carrés de fonds marins et toutes les créatures vivantes qui y ont leur habitat sont menacés de destruction.

Source : Greenpeace, mai 2021.

#dieranimal #partipolitique #belgique #mer #ocean #stopalapecheindustrielle #stopexploitationminiereeneauxprofondes #govegan #animalpolitics

Vive les différences

Accepter et intégrer

Nous sommes le 17 mai : #IDAHOT Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie, la transphobie et la phobie de l’intersexe.

DierAnimal est en faveur de la pleine acceptation et de l’intégration des différences de genres et de préférence sexuelle et s’oppose à toute discrimination et tout acte de violence à l’encontre des personnes de la communauté LGBTQI+.

La confiance en soi

Voici un beau texte pour encourager tous ceux qui luttent avec la place de leur identité dans ce monde :

“Utilisez vos différences pour défendre plus clairement vos valeurs et pour vivre selon ces valeurs. Utilisez-les comme des blocs de construction solides pour votre confiance en vous, qui ne cesse de croître. La confiance en soi est votre droit fondamental de naissance.

Ce qui ne vous détruit pas, porte en soi le cadeau de vous rendre encore plus fort.
Sachez que votre essence ne peut être détruite.

Devenez un.e guerrie.è.re confiant.e et sans peur lorsque vous façonnez votre existence.

Croyez en vous et embrassez surtout les parties de vous-même qui vous mettent le plus mal à l’aise ou qui sont controversées ici et maintenant. Ils sont là pour vous enseigner une leçon importante et vous montrer le chemin.

Embrasser sa propre diversité intérieure est la condition préalable essentielle pour pouvoir embrasser les différences des autres formes de vie en toute liberté.”

#dieranimal #partipolitique #diversite #IDAHOT #humains #animaux #planete

Humains ou animaux ?

Ordre

Le sous-titre du logo de notre parti s’intitule officiellement : « pour l’animal, l’humain et la planète ». Lors des discussions sur la définition de ce slogan, il y a eu un débat pour savoir s’il était souhaitable de placer les animaux ou les êtres humains en premier dans cette liste. Certains ont estimé que les êtres humains devaient être cités en premier. Ils ont croyé qu’une focalisation trop nette sur les animaux constituait une base trop étroite pour faire adhérer suffisamment de personnes à notre programme.

Plus important

Nous, les politiciens animalistes de DierAnimal, tout comme la plupart des activistes animalistes et des végétaliens, ne considérons pas les animaux comme plus importants que les humains.

Nous sommes engagés parce que nous pensons que les animaux sont plus importants que, par exemple :
– un sandwich
– Une paire de chaussures
– Un rouge à lèvres
– un manteau d’hiver

– un parking asphalté pour 1.500 voitures

Cela va bien sûr à l’encontre de ce qui est généralement pensé, attendu et fait dans notre société.

Système vivant

Ce n’est pas une question de l’un ou de l’autre. Nous pouvons œuvrer ensemble dès aujourd’hui, par nos choix clairs et quotidiens, pour éliminer simultanément la souffrance des animaux et des humains.
Tout sur cette planète est intimement lié et forme un système vivant et organique. Nous avons tout à gagner à nous considérer comme faisant partie de cet ensemble, et non comme une espèce isolée, dotée d’un faux sentiment de supériorité, qui écrase la planète entière.
Dans toute décision politique, le plus grand bien de tous, de l’entièreté, devrait toujours être le point de départ.

Toute l’histoire

Finalement, c’est bien l’ordre « animal, humain et planète » qui a été retenu pour le slogan, simplement en raison de l’ordre alphabétique. En partant du principe que les trois ont le même poids.
Finalement, il est heureux que l’animal soit venu en premier, car dans notre engagement, nous sommes partis de notre profonde empathie avec le sort des animaux et du statut et de la protection juridique exceptionnellement faibles des animaux dans notre système actuel de législation. L’oppression et l’exploitation des animaux contiennent toute l’histoire de l’échec du système politique et économique existant.

Vous ressentez cela comme de la musique dans vos oreilles ?
Rejoignez DierAnimal et avec lui le mouvement politique international en pleine expansion pour les animaux, les humains et la planète.

#dieranimal #partipolitique #politiqueanimaliste #belgique #animalpolitics

Sauvez les hérissons

Menacé d’extinction

Plusieurs cabinets vétérinaires du pays tirent la sonnette d’alarme. Ils sont inondés de hérissons blessés, souvent condamnés à la mort. Plaies profondes, amputations, gangrène et autres blessures dues à des hérissons écrasés et gravement blessés par … des robots tondeuses !

Le « confort » d’un robot tondeuse vaut-il ce carnage ?

Dans notre pays, le hérisson est menacé d’extinction.
On peut parler d’un écocide silencieux !
Ces machines constituent une menace pour la biodiversité.
Nous pensons que des mesures urgentes sont nécessaires pour protéger ces animaux.

Mesures à prendre

Les fabricants doivent équiper ces machines de systèmes de détection pour éviter les accidents avec les animaux, ou les retirer du marché.

L’usage des tondeuses robotisées devrait être interdit la nuit dès que possible. De nombreuses espèces animales qui sont blessées ou tuées par les tondeuses à gazon, comme les hérissons, sont principalement actives la nuit.

En tant que mesure, c’est un minimum à prendre partout dans le pays.
Où sont les ministres du bien-être animal ?

Que pouvez-vous faire ?

Une pelouse courte et « propre » n’est de toute façon pas un bon choix pour la biodiversité.
Limitez la surface de votre (vos) pelouse(s).
Ne tondez pas pendant les mois où de nombreux animaux sont actifs et se reproduisent (de mai à fin août).
Faites de la place pour des zones naturelles dans votre jardin, où la nature peut suivre son cours.
Et si vous devez tondre, faites-en une activité consciente et réfléchie pour éviter les accidents, plutôt que de laisser une machine sans cervelle faire des ravages dans votre jardin.


Rejoignez DierAnimal et le mouvement politique croissant qui veut inclure de manière équitable les animaux et la nature dans les décisions politiques aux côtés des humains.
#dieranimal #partipolitique #biodiversité #hérissons #reensauvagement