Votre jardin est-il officiellement classé comme terrain de chasse ?

Désenregistrement

La chasse est autorisée dans toutes les régions de notre pays, sauf dans la région de Bruxelles Capitale.

Légalement, les chasseurs sont autorisés à chasser pendant la saison de chasse officielle sur toutes les terres enregistrées comme terrains de chasse.

Mais saviez-vous que la plupart des jardins privés font également partie du domaine de la chasse ? Les animaux sauvages risquent donc de devenir la proie d’amateurs à la gâchette facile, juste devant votre porte.

Votre jardin est-il marqué comme une zone de chasse ? Vous avez des doutes ? Contactez votre municipalité.

Vous pouvez demander à vos autorités locales de rayer officiellement votre jardin du régistre des terrains de chasse.

Discours intégral

Le lundi 18 octobre 2021, DierAnimal était également présent à Gand, sur la Place Maria-Hendrika, pour la manifestation de Animal Rights contre la chasse.

Voici le texte intégral du discours tenu par DierAnimal à cette occasion, par Peter Verhaegen, Vice-Président à cette époque:

Merci à Animal Rights de me permettre de parler brièvement au nom de DierAnimal, le parti animaliste belge.
Joffrey vient de décrire l’immense souffrance que causent les chasseurs aux animaux.

La faune sauvage de notre pays densément peuplé a de plus en plus de mal à survivre.
Il y a officiellement environ 30 000 chasseurs en Belgique, dont environ 13 000 en Flandre.
À l’opposé de cette petite minorité de chasseurs se trouve la grande majorité des Belges qui rejettent totalement le fait de tuer des animaux sauvages pour le plaisir.
Et la nature n’a pas besoin d’être régulée. L’équilibre qui se crée lorsqu’il n’y a pas de chasse est beaucoup plus naturel que lorsque les chasseurs peuvent aller de l’avant avec leurs fusils et perturber la nature.

Ce que nous trouvons également particulièrement choquant et inquiétant, c’est que certaines grandes chaînes de sport comme Décathlon, en développant un grand rayon ” tout pour la chasse “, s’efforcent commercialement de vendre la chasse comme un loisir pour tous et toutes. Comme si la chasse était la même chose que le surf ou le volley-ball.
La chasse n’est pas un sport, la chasse c’est tuer pour le plaisir de tuer, point final.

Un débat télévisé a récemment eu lieu entre Hélène Thouy, candidate du Parti animaliste aux prochaines élections présidentielles de l’année prochaine, et un certain nombre de partisans de la chasse. Intéressant, car les chasseurs ont proposé leurs arguments classiques pour justifier leurs plaisirs sanglants.

Je vais en présenter brièvement quelques-unes ici, afin que nous puissions en faire du bois de chauffage ensemble.


1. Argument 1 : La chasse est censée assurer la sélection naturelle en éliminant les individus affaiblis. La nature elle-même peut le faire aussi, si les prédateurs naturels ont le droit d’exister. Par contre, des animaux utilisés comme gibier sont relâchés par les chasseurs et utilisés comme cible d’entraînement. Les chasseurs perturbent également le cours naturel des choses en nourrissant artificiellement le gibier.

2. Argument 2 : La viande d’un animal sauvage abattu et laissé en liberté est une viande locale issue de la filière courte et donc meilleure que la viande issue de l’élevage industriel d’un animal qui a été maltraité et a mené une vie courte et malheureuse en confinement. C’est une erreur. Aucun animal ne mérite de finir dans notre assiette, et ce n’est pas parce que la cruauté et le meurtre sont mauvais que le meurtre lui-même tout seul est soudainement devenu moralement acceptable.

3. Argument 3 : Les chasseurs protègent les cultures des agriculteurs contre les dommages causés par les animaux sauvages. Qu’il puisse y avoir des dégâts est une réalité, mais les agriculteurs devraient prendre des mesures pour protéger leurs cultures plutôt que d’opter pour la solution de facilité au détriment de la faune sauvage.

4. Argument 4 : Les chasseurs représentent la population rurale, les gens de la campagne et sont les experts et les protecteurs des zones rurales. C’est un mensonge, car statistiquement, la plupart des chasseurs et des chasseurs amateurs sont des résidents d’agglomérations urbaines. Les chasseurs ne représentent personne d’autre que leurs propres intérêts égoïstes et à courte vue. Et ils constituent également un risque pour la sécurité des promeneurs, des riverains et des cyclistes dans la nature et le paysage.

La chasse est scandaleuse, car elle consiste à tirer sur des animaux sans aucune nécessité, par pur plaisir.
Et donc, dans le contexte de la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui :
– la liste des espèces chassables doit être supprimée
– l’abattage d’animaux sauvages par des chasseurs amateurs doît être interdite.
– la valeur et la protection de la vie sauvage doivent être le point de départ de la gestion de la nature

Cette revendication, ainsi que de nombreux autres idéaux que nous nous efforçons d’atteindre en termes de fin de la chasse, font partie de notre programme et nous continuerons à les défendre.

Merci de votre attention.

Crédit photo: Corine Minous Vanderhelstraeten

#dieranimal #partipolitique #partianimaliste #stopalachasse #laChasseUnProblemeMortel #animalrights #animalpolitics

Désenregistrez votre jardin

Vous pourrez aussi aimer