Nos poumons

Les arbres sont nos poumons. Les arbres sont des êtres vivants qui méritent le respect. Une augmentation drastique du nombre d’arbres sur la planète est unanimement identifiée comme une mesure essentielle pour faire face à la crise climatique.

Alors, que se passe-t-il dans ce pays ? Que font nos politiciens ? Ces deux dernières années, comme s’il s’agissait d’un plan diabolique, un nombre extraordinaire d’arbres ont été impitoyablement abattus dans tout le pays. Et ce n’est pas fini.

Que la décision de la commune de Schaerbeek d’abattre les 108 platanes de l’emblématique avenue Louis Bertrand soit un symbole du mépris que nos politiciens actuels ont pour les arbres, pour la vie et pour la nature.

Réduction de 30 %

Selon les plans du Collège communal, une coalition entre la liste du Bourgmestre (le parti Défi) et les pseudo-écologistes d’Ecolo et Groen, les 108 platanes actuels seront remplacés par … 78 autres arbres à haut tronc.

Il ne faut même pas disposer d’un attachement affectif aux arbres pour comprendre que cela équivaut à une réduction du nombre d’arbres de près de 30 % !
Incroyable, une telle politique dans la capitale de l’Europe à l’heure de la crise climatique !

Créativité

La rumeur veut que l’abattage des arbres s’inscrive dans le cadre d’un “réaménagement des espaces publics”, au motif qu’il s’agirait de faire place à une piste cyclable. Et ce, dans une avenue qui offre beaucoup d’espace avec ses 4 bandes de stationnement et son large terre-plein.
Nous n’en voulons pas de cette gestion écologiste conceptuelle. Les arbres ne sont pas du mobilier urbain.
Nous sommes convaincus qu’avec un peu de créativité, il est possible d’élaborer un plan permettant de protéger les arbres et de créer une piste cyclable sûre.

Nos revendications

DierAnimal souhaite que les villes et les communes augmentent considérablement le nombre d’arbres et d’espaces verts sur leurs territoires.
DierAnimal souhaite que l’abattage des arbres soit interdit et que, en cas d’extrême nécessité, la priorité soit donnée au déplacement des arbres plutôt qu’à leur abattage.
Les arbres, tout comme les humains et les animaux, ont également le droit d’être soignés. Un arbre malade ne doit pas être automatiquement condamné à mort.

Que pouvez-vous faire ?

Vous pouvez déposer une plainte auprès de la commune de Schaerbeek jusqu’au 10 juin au plus tard.
Envoyez une plainte écrite et polie au Collège des Bourgmestre et Echevins de Schaerbeek, à l’adresse e-mail mpp@schaerbeek.be. Vous pouvez également envoyer votre plainte par courrier classique au Collège des Bourgmestre et Echevins, Hôtel Communal de Schaerbeek, bureau 2.08, Département Urbanisme et Environnement, place Colignon, 1030 Schaerbeek.

Voulez-vous aussi une politique de la nature avec un réel respect de la vie ? Rejoignez DierAnimal.

#dieranimal #partipolitique #belgique #animaux #humains #arbres

Du respect pour les arbres

Vous pourrez aussi aimer