Éthique et société
Réfugiés, migration et politique d'asile

De nombreuses personnes dans le monde souffrent d’un manque de perspectives d’avenir et de sécurité des moyens de subsistance, notamment en raison des crises climatiques et de la biodiversité. Ces crises conduisent non seulement à des zones inhabitables et à l’insécurité alimentaire, mais aussi à des conflits (armés). DierAnimal veut s'attaquer à ces causes à la racine afin que les gens ne soient pas obligés de fuir leur foyer.

DierAnimal veut identifier et s'attaquer aux causes profondes de la guerre et de la violence. Les conflits menacent un milliard de citoyens dans le monde, souvent en raison des pénuries d’eau et de nourriture, de la sécheresse et du changement climatique, auxquels contribue notre surconsommation.

La politique de DierAnimal comprend une politique d'accueil humanitaire pour les réfugiés, avec un accent accru sur la coopération au développement et des investissements dans la protection, l'aide humanitaire et de bonnes conditions de vie pour les réfugiés dans les zones vulnérables.

L’accueil dans la région doit devenir plus efficace, avec davantage de ressources et de capacités pour garantir des conditions humaines et réduire le besoin de traversées dangereuses de la Méditerranée.

En Europe, DierAnimal prône une répartition équitable des réfugiés, tandis que les États membres restent responsables de leur politique d'asile. Cependant, la réalité de la libre circulation au sein de l’UE doit être prise en compte.

La Belgique doit investir davantage dans l'accueil et l'intégration des réfugiés, en prêtant attention à une bonne orientation, aux cours de langue, aux soins et à l'éducation. Les procédures d'asile doivent être plus rapides et les droits des enfants doivent être mieux garantis.

DierAnimal vise à éliminer les causes profondes de la migration en limitant la consommation de matières premières, d’eau, d’énergie, de terre, pour diminuer notre empreinte carbone au dépend des humains et des animaux dans d’autres contrées, en régionalisant le commerce et en luttant contre l'évasion fiscale des multinationales. Cela inclut également l’arrêt de l’importation de produits nocifs pour les humains, les animaux et l’environnement.

L'avortement

DierAnimal reconnait le droit à l'avortement. Le parti prône le respect pour la vie et récommande que le plus grand soin, le respect et l'humanité et donc la liberté de choix de la femme enceinte, soient garantis. Dans la question de l'avortement, il faut considérer à chaque fois l'intérêt de l'enfant à naitre et l'intérêt de la mère de manière sérieuse et réfléchie. DierAnimal est favorable à une dépénalisation complète de l'avortement.